À chaque enfant, son rythme pour grandir

Après la naissance de ma petite fille, il y a bien une chose que j’évite de faire par-dessus tout : comparer. Il s’agit de la comparaison qui nous fait demander si notre bébé dort le temps qu’il faut, boit comme il faut, fait tout comme il faut selon son âge, et qui nous met dans des doutes monstres. Il n’était absolument pas question de verser une nouvelle fois dans cette spirale que j’avais vécue avec mon petit garçon (mon premier enfant). Il pesait moins de 3 kg à la naissance, il était tout mouillé, pas assez gros (selon les gens), et était plutôt lent à se développer et à récupérer. Bref, tout était réuni pour me donner une bonne dose de stress permanent duquel j’avais peine à m’en sortir. Je n’avais pas encore compris qu’il fallait que j’apprenne à connaître mon petit et à lui faire confiance. Ce fut particulièrement difficile lors de la phase de développement.

Phase de développement

Lors de cette phase, j’avoue avoir été stressée énormément. Mon petit avait eu beaucoup de mal à démarrer le retournement même à 7 mois. Il était le seul bébé à la crèche qui n’y arrivait pas, de quoi vous donner des insomnies incroyables. À cet âge, les enfants ont le loisir de passer du dos au ventre, et vice versa assez facilement. Mais, mon bébé n’est pas comme les autres, et ça j’ai mis du temps à le comprendre. À presque 3 ans aujourd’hui, il n’est pas encore propre, alors que la rentrée est dans quelques mois seulement. Sa couche reste continuellement avec lui, et pour beaucoup (pas pour moi), cela constitue un grand souci. Moi, j’ai appris à connaître bébé finalement.

Connaître son bébé à la perfection et surtout lui faire confiance

Mon bébé est plutôt calme, d’une grande tendresse et assez délicat dans tout ce qu’il fait. Et j’avoue que j’adore ça. Je n’ai presque plus envie qu’il grandisse. Mais hélas ! Il a son rythme de développement, et ce, depuis sa naissance. Je l’ai compris bien tard malheureusement. Mais aujourd’hui, je lui fais confiance pour tout. Il en arrive à me surprendre même. Il comprend beaucoup de mots en anglais et arrive à reconnaître les modèles de voiture (ce que je n’arrive pas moi-même à faire aisément). Comme quoi, son choix de développement a été orienté bien ailleurs.

Conclusion

Avec ma petite fille, j’applique donc la leçon apprise avec mon premier. Elle est assurément différente de lui. Je suis impatiente de voir tous les codes qu’elle aura elle aussi à bousculer dans son développement. Apprenons à laisser nos enfants grandir selon leur rythme. Dès qu’ils sentiront que c’est le moment pour telle chose ou telle autre, ils le feront aisément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *