Couche bébé : guide d’achat et comparatif complet : Choisir ses couches ? rien de plus facile à partir de maintenant !

Les couches sont des produits hygiéniques dont les parents ne peuvent pas se passer afin d’assurer le bien-être de leurs bébés. Elles sont souvent préférées en coton et sans odeur, mais cela n’empêche tout de même pas certains de se tourner vers des modèles légèrement parfumés. Si des parents ont aussi des exigences particulières sur les motifs et les couleurs, d’autres ne jurent que par les versions classiques qui conviennent à la fois aux filles et aux garçons. Bref ! tout est question de goût.

Comme les besoins et les possibilités financières peuvent différer d’une personne à l’autre, les couches sont également diversifiées afin de satisfaire au mieux toutes les demandes. Mais il est tout de même nécessaire de préciser que les modèles « à jeter » sont toujours plus chers par rapport aux lavables. Le point sur les différentes variétés de couches disponibles sur le marché :

  1. Les différents types de couches existantes

Les couches bébé se déclinent en trois versions : les modèles jetables, les lavables, et ceux destinés spécialement au bain (utilisés à la piscine ou sur la plage).

1.1 Les couches jetables qui allient efficacité et praticité

Très pratiques au quotidien, les couches jetables sont de plus en plus prisées par les mamans et les professionnels de la petite enfance à l’heure actuelle. Ces produits se distinguent surtout par leur composition qui fait d’eux des dispositifs 3 en 1 par excellence.

Les couches jetables sont essentiellement constituées d’une triple épaisseur :

  • La partie extérieure qui assure l’imperméabilité ;
  • Le milieu absorbant qui permet la transformation des urines en gel tout en empêchant le mélange de ces dernières avec les selles ;
  • La surface en contact direct avec la peau du bébé, un feuillet fin et doux qui se charge de maintenir l’enfant au sec, même après miction.

Grâce à ces différents composants, l’humidité reste emprisonnée dans le milieu absorbant. Le confort de l’enfant est de ce fait assuré, mais les risques d’irritation sont très élevés. Par mesure de précaution et pour limiter l’apparition des rougeurs et des démangeaisons, il suffit de changer les couches jetables régulièrement (au moins toutes les 2 ou 3  heures).

Pour les bébés à peau sensible et les allergiques, l’idéal est d’opter pour des couches jetables qui ne contiennent pas de parfum. Les produits parfumants, en effet, ne font qu’augmenter le risque d’inflammation de l’épiderme.

Bien évidemment, s’agissant de produits pour enfants de bas âge, il est toujours préférable de choisir des couches  jetables 100 % coton.

Les couches jetables, des produits en perpétuelle évolution

Depuis leur apparition, les professionnels de la conception des couches jetables ne cessent d’y apporter des innovations pour répondre au mieux aux besoins des tout petits. Pour allier ainsi praticité et efficacité, les épingles à nourrices ont laissé place aux bandes adhésives, à la fois ajustables et faciles à mettre en place.

Et puisque les parents ont parfois du mal à faire tenir les couches à cause des bébés qui ne cessent de bouger, les couches jetables façon « culotte » ont alors vu le jour. Encore plus pratiques, les couches culottes sont dépourvues d’un système de fermeture adhésif et s’enfilent comme un slip, tout simplement.

Selon les spécialistes de la puériculture, les couches culottes constituent un excellent moyen d’apprentissage de la propreté. Il n’y a qu’à les baisser et mettre l’enfant sur le pot pour que celui-ci fasse ses besoins comme un grand. Et comme il s’agit de culottes, elles peuvent être remontées une fois que l’enfant se lève du pot.

Pour un souci de protection de l’environnement, des couches jetables biologiques sont également venues s’ajouter aux modèles classiques. Dépourvues de chlore et de pétrole, ces couches sont composées essentiellement de produits d’origine renouvelables.

1.2 Les couches lavables : idéales pour faire des économies d’argent

Un des traits caractéristiques des couches lavables est leur composition. Constituées de tissus en coton et de substances absorbantes naturelles,        elles ne risquent pas d’irriter la peau du bébé. Au contraire, elles laissent respirer l’épiderme tout en protégeant les fesses de l’enfant.

Au niveau de leur système de fermeture, les couches lavables sont très pratiques avec des boutons à pression ou du velcro. Il est donc impossible pour l’enfant de les détacher. De plus, ces accessoires de fermeture ne se dégradent pas au lavage. Les couches préservent ainsi leur fermeté même après des dizaines d’utilisations.

Pourquoi choisir les couches lavables ?

Les raisons suivantes font souvent pencher les parents vers les couches lavables, au lieu d’utiliser des couches jetables qui sont avant tout des « produits industriels » :

  • Écologiques, elles ne génèrent presque pas de déchets.
  • Elles sont durables dans le temps (lavables, donc réutilisables plusieurs fois).
  • Très économiques, elles reviennent moins cher comparées aux couches jetables.
  • Dépourvues de produits chimiques, elles conviennent parfaitement aux bébés.

Voici les différents modèles de couches lavables parmi lesquels les parents peuvent choisir :

La version préformée : en adoptant le design d’une couche culotte, la couche lavable préformée ne nécessite aucun processus de pliage avant son insertion dans un couvre-couche imperméable. Le dispositif absorbant est en contact direct avec la peau du bébé.

La couche plate : la plus simple et la moins chère des couches lavables, la version plate est constituée d’un tissu en rectangle à plier avant d’être inséré au couvre-couche imperméable.

Le modèle à poche : une poche est intégrée au couvre-couche imperméable pour simplifier l’insertion du coussinet absorbant. Cette version est généralement dotée d’un revêtement intérieur empêchant le contact direct entre la peau du bébé et le dispositif d’absorption pour limiter au mieux les irritations cutanées.

Le « tout-en-un » : le plus cher du marché, le modèle « tout-en-un » est similaire aux couches jetables par son principe de fonctionnement. Il est généralement fait en un sel morceau, mais peut parfois bénéficier d’une portion d’absorption détachable.

1.3 Les couches pour le bain, indispensables pour ne pas s’inquiéter dans l’eau

Les couches de bain sont plus communément appelées « couches étanches ». Comme leur nom l’indique, elles sont utilisées lorsque les parents emmènent leur bébé à la piscine ou à la plage. L’enfant de bas âge peut ainsi se faire plaisir dans l’eau sans risquer de la salir avec ses selles et ses urines.

Ce type de couche est hyper pratique car il n’est pas très épais. Le bébé est ainsi libre de se déplacer à sa guise et de faire n’importe quel mouvement.

Ce qui peut être un inconvénient pour cette couche est son design. En effet, en la portant, le bébé n’est pas toujours au top de son look. De plus, il peut arriver que la couche pour le bain ne retienne que les selles et non pas les urines. Des fuites peuvent ainsi survenir de temps à autres en cas de mictions fréquentes.

  1. Les tailles des couches

La définition des tailles des couches dépend de chaque marque. Pour certains, les couches sont numérotées de 1 à 5. La répartition de ces chiffres se fait donc comme suit :

  • Taille 1 : de 2 kg à 5 kg
  • Taille 2 : de 3 kg à 6 kg
  • Taille 3 : de 4 kg à 9 kg
  • Taille 4 : de 7 kg à 18 kg
  • Taille 5 : de 11 kg à 25 kg

Pour d’autres fabricants, par contre, leurs couches ne portent pas de numéro, mais sont classées selon l’âge des bébés. Il y a entre autres :

  • Le « mini » : de la naissance au troisième à 3 ou 6 mois (selon le poids du bébé)
  • Le « midi » : de 6 mois à 9 ou 12 mois
  • Le « maxi » : de 12 mois à partir de 1 an
  • Le « junior » : à partir de 2 ans

Il y en a même ceux qui proposent des modèles minuscules de couche pour ceux qui sont nés bien avant le terme de la grossesse. Cependant, cette taille ne se rencontre que très rarement, que ce soit en pharmacie ou dans les grandes surfaces. Les couches en question sont surtout dédiées aux bébés pesant moins de 1 500 grammes à la naissance.

Un petit tuto sur la façon de mettre un couche, pour une petit piqûre de rappelle

  1. Les bons plans pour un achat astucieux des couches :

Les couches peuvent constituer un budget considérable pour les parents, dès la naissance du bébé jusqu’à ce que celui-ci devienne totalement propre. Que le choix s’oriente vers les modèles jetables ou les versions lavables, il est toujours nécessaire d’y attribuer une somme conséquente pour assurer l’hygiène du bébé, sa santé, et son bien-être.

Voici donc quelques bons plan permettant aux parents de faire des économies tout en préservant le confort des tout petits :

  • Profiter des ventes promotionnelles chez les grands commerçants :

Les articles pour bébés, surtout les couches, font souvent l’objet d’une opération de promotion dans les magasins et les grandes surfaces. Dénicher toutes les adresses proposant des prix promotionnels est donc une astuce maligne permettant d’économiser quelques billets par  achat. Il existe de sites qui proposent ce genre de réduction, par exemple maison-et-beaute, l’idéal si vous recherchez la couche pamper à petit prix, pour nous, les mamans un peu fauché et qui sont à la recherche de la moindre économie.

  • Toujours acheter en gros :

Comme tout autre produit de consommation, les couches coûtent beaucoup moins cher lorsqu’elles sont achetées en grande quantité. Il est donc préférable de s’en procurer trois ou quatre paquets en même temps et de les conserver, plutôt que d’en acheter chez un détaillant pour un prix beaucoup plus onéreux au final.

Aussi, lors de l’achat, il est préférable de choisir des paquets de 30 ou de 40. En effet, avec les paquets de 10, le prix unitaire de la couche est beaucoup plus élevé.

  • Faire partie des abonnés aux sites de vente en ligne :

En Europe, actuellement, de nombreuses plateformes commerciales proposent un système d’abonnement aux acheteurs en ligne. Le but, à cet effet, est de les faire jouir d’une certaine réduction de prix lors de l’achat d’un article quelconque. Grâce à ce principe, les parents se font livrer les couches à domicile, selon la quantité qu’ils ont préalablement précisée, et à un prix très compétitif (baisse pouvant aller jusqu’à 15 % du tarif initial).

  • Utiliser des coupons de réduction :

Les coupons de réduction sont souvent distribués gratuitement dans les boites aux lettres, tout comme ils peuvent être attachés aux tickets de caisse. Il ne faut surtout pas les louper car ils permettent d’avoir des couches à prix mini. Sinon, il suffit d’en chercher sur internet, dans des sites dédiés exclusivement à la fourniture de coupons de réduction.

  • Dénicher des couches de seconde main :

Ce principe est déjà très fréquent à l’heure actuelle dans toute la France. Il s’agit de trouver sur internet des articles qui sont de seconde main, mais qui sont encore en excellent état et qui ne risquent pas de nuire à la santé et au confort du prochain utilisateur. C’est surtout une bonne alternative pour ceux qui utilisent des couches lavables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *