Comment réaliser un micro trottoir ?

0
159
Une personne qui fait un micro trotoire

Pour les besoins d’un reportage, le micro trottoir est une technique souvent utilisée pour recueillir un maximum d’opinions sur un sujet précis.  Si vous savez en gros en quoi le principe consiste, reste à savoir comment en réaliser un qui tienne la route. Voici pour vous un petit guide pour vous aider à mener à bien votre micro trottoir.

S’équiper correctement

S’équiper c’est le strict minimum à faire avant de patrouiller dans les rues. Selon le type de reportage que vous faites, l’équipement se composera d’une caméra et/ou surtout de quoi enregistrer les sons. Un micro classique peut faire l’affaire, mais pour plus de discrétion, vous voudrez peut-être vous essayer au micro-cravate. Si l’idée vous tente, ce site sur le micro-cravate vous aiguillera parfaitement sur le bon modèle.

Pensez toujours à vérifier la qualité du son avant et après chaque interview. Avec le bruit ambiant de la rue, cet oubli pourrait vous coûter des réponses intéressantes.

Préparer les questions

Maintenant que vous avez les bons outils, reste à vous préparer, et ça commence par bien choisir un thème. En fonction de ce dernier, préparez la question que vous voulez poser. Généralement, on répète une seule et même question, mais préparez-en quelques-unes en réserve juste au cas où. Comme le concept même de micro-trottoir est de faire une mini interview, il faudra que la question soit claire et concise. Travaillez-la de sorte qu’elle suscite de l’intérêt. L’objectif étant d’obtenir des réponses honnêtes (souvent brutes), non travaillées, mais néanmoins captivantes.

Bien sûr, vous avez le choix entre une question fermée et une question ouverte. Notez cependant que cette dernière a plus de chance d’offrir un bon contenu que de simples oui ou non lâchés en une demi seconde.

Vous avez le thème, et les questions sont prêtes. C’est bien, mais ne descendez pas dans la rue simplement pour faire le robot et répéter une question passant après passant. Il est important que vous ayez un minimum de connaissance sur le sujet abordé pour pouvoir éventuellement rebondir sur certaines réponses.

Déterminer les cibles

Toujours avant de vous lancer sur le terrain, déterminez à l’avance le type de personnes à qui vous voulez vous adresser. L’idéal serait de varier les profils au maximum : sexe, profession, âge, classe sociale, situation familiale…

Une fois en place, faites une check-list du type de personnes que vous avez déjà interviewé. Vous pourrez ensuite plus facilement savoir vers quelle “cible” vous diriger pour les prochaines interventions.

Choisir le bon lieu

Généralement le micro trottoir se déroule dans la rue, d’où son nom. Cela dit, il peut aussi se faire en intérieur, là où il y a un public. Si le second cas ne nécessite pas que vous trouviez un cadre (puisque vous y êtes déjà), vous aurez besoin de faire le bon choix pour le premier cas.

L’idéal serait d’aller sur les marchés, les quartiers très vivants ou les gares pour rencontrer un maximum de personne. C’est le meilleur moyen d’avoir des avis pertinents et variés.

En fonction du type de personnes que vous voulez interviewer, peut-être vous sera-t-il aussi nécessaire de changer d’endroit.

Présentez-vous… rapidement

Ça ne marche pas toujours de poser une question à la volée à un répondant potentiel. Personne n’aime être pris par surprise ! Le mieux est donc d’effectuer une petite introduction pour briser la glace. Consacrez quelques secondes pour une brève présentation : qui vous êtes et ce que vous faites. Demandez aussi la permission de poser la question.

Dans le même temps, profitez-en aussi pour dire que la question que vous poserez ne nécessite qu’une réponse de pas plus de quelques secondes. De cette façon, vous éviterez un grand nombre de réponses à rallonge et aurez moins de boulot au montage. Néanmoins, certains seront plus rapides que d’autres pour formuler une réponse, dans tous les cas, montrez-vous patient.

Faire un bon montage

Réaliser un bon micro-trottoir ne se termine pas après que vous ayez fini d’interviewer les passants. Il y a encore du travail qui vous attend derrière : le montage.

Souvent négligé, ce point peut pourtant mettre en avant tout le travail que vous avez accompli. Habillage, musique, mise en scène, n’omettez aucun détail pour avoir un rendu impeccable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici